Emma Maglio

Position actuelle

Depuis 2017, Emma Maglio est chercheure sur l'histoire de l'architecture au département d'architecture de l'université Federico Secondo de Naples.

E-mail: emma.maglio@unina.it

Page web personnelle : https://unina.academia.edu/EmmaMaglio

 

Postdoctorat LabexMed

UMR 7298 – Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée (LA3M)
Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme.
 

 

Projet de recherche du séjour LabexMed

« De la confrontation à la rencontre ? L’île de Crète entre Venise et le monde ottoman : conservation d’un patrimoine riche en apports croisés (XIVe-XVIIe s.)»

L’identité de la ville méditerranéenne résulte de la superposition de plusieurs traces historiques, dans une écriture continue du “texte” urbain. Toutefois les transformations liées au développement économique, aux migrations et aux nouvelles technologies menacent le patrimoine traditionnel, souvent en contraste avec la ville actuelle. D’où l’importance d’analyser les stratifications du tissu urbain, le rapport ville-campagne, les liens entreles espaces de la sociabilité (laïques ou religieux). Il est nécessaire d’observer la ville d’une façon interdisciplinaire à travers l’analyse urbaine et les sciences humaines, pour saisir pleinement le résultat de l’interaction homme-nature : le patrimoine comme ensemble de traces matérielles, pratiques et traditions.

Le projet entend se concentrer sur la Crète du XIVe au XVIIe siècle, en particulier sur le passage de la domination vénitienne à celle ottomane. Dans l’île, il y a aujourd’hui des architectures d’origine byzantine, des monuments vénitiens et ottomans : cela fait de la Crète un lieu privilégié d’observation des nouveautés issues du passage du monde chrétien à l’islamique, qui ont concerné les équilibres ethniques, la physionomie urbaine, l’usage des édifices, la culture matérielle, l’aspect du paysage.

Sont utilisées des sources écrites et matérielles (Archivio di Stato de Venise, Archivio Segreto Vaticano et Archives d’Iraklion pour les documents sur les relations entre Venise et le Levant ; récits de voyage et iconographie). L’objectif, en se focalisant sur la ville de Candia/Iraklion, est d'analyser la politique urbaine vénitienne à travers les procédures d’achat et vente, les recensements et les phases constructives des édifices, en fonction du contexte politico-juridique, socio-économique et culturel. Pour l’âge ottoman, dont les sources se trouvent à Iraklion, dans les documents turcs, on s'appuira sur cartes et relevés pour suivre les transformations des monuments jusqu’au XVIIe siècle. L’étude des sources matérielles à partir d’un échantillon de bâtiments permettra de recenser le patrimoine architectural de petite et grande importance, en cataloguant les relevés significatifs (existants et à effectuer sur place). Enfin des cartes thématiques représenteront le réseau routier, la distribution des propriétés, les édifices sacrés et civils, les types architecturaux prédominants à l’époque vénitienne et ottomane.

Au niveau territorial-urbain, le projet se propose d'étudier les phases d’évolution de la ville, ainsi que les formes historiques et typo-morphologiques de l’établissement humain d’Iraklion, en composant une géographie de lieux physico-politiques, d’espaces de la sociabilité marchande, de la dévotion et de la vie publique avec un intérêt particulier pour des lieux peu étudiés. Au niveau architectural, un catalogue typo-fonctionnel composera une base de données géo-référencée avec variantes-invariantes géographiques et chronologiques, pour observer les transformations fonctionnelles des bâtiments de la phase vénitienne à l'ottomane.

La recherche a une dimension interdisciplinaire et une perspective de comparaison avec les territoires proches. Enfin, dans le contexte actuel influencé par le développement du tourisme de masse, il entend donner un support aux stratégies de conservation du patrimoine et être un instrument-guide pour les autorités, en proposant un réseau de connaissances accessible et flexible pour des  actions soutenables sur le territoire.

From the comparison to the meeting? The island of Crete between Venice and the Ottoman world: the preservation of a heritage rich in influences (XIV-XVIIth century)

The identity of Mediterranean city results from the superposition of several historical traces, in a continuous writing of urban “text”. However, changes related to economic development, migration and new technologies are threatening traditional heritage, which is often in contrast with the present city. That’s why it is important to analyze stratifications in the urban fabric and relationships between town and country and among the spaces of civil and religious sociability. It is necessary to observe the city in an interdisciplinary way through urban analysis and humanities, in order to fully understand the results of interaction between man and nature: heritage as a whole of material finds, practices and traditions.

The project intends to concentrate on Crete from the fourteenth to the seventeenth century, in particular on the transition from Venetian to Ottoman rule. In the island there are today Byzantine, Venetian and Ottoman monuments, a thing that makes Crete a privileged place of transition from a Christian to an Islamic world as for ethnic groups, urban facies, material culture, the use of buildings and landscape appearance.
Written and material sources will be used. A research in the Archivio di Stato of Venice and the Archives of Iraklion will be conduct to study the relationships between Venice and the Levant; the travel narratives and iconography will also be analyze. The objective, focusing on the city of Candia/Iraklion, is to investigate Venetian urban policy through procurement procedures and sales, censuses and phases of construction of buildings, in analyzing them from the political-legal, socio-economic and cultural context. About the Ottoman age, whose sources are located in Iraklion, maps and surveys will be sought in Turkish documents in order to track the monuments transformations until the seventeenth century. The study of material sources from a sample of buildings will help to identify the great and small architectural heritage, in cataloging the significant surveys (existing and performing on-site). Finally the preparation of thematic maps will depict the road network, the distribution of properties, of sacred and civil buildings in Venetian and Ottoman ages.

At territorial-urban scale the project will study the evolution phases of the city, the historical and typological forms of human settlement in Iraklion, in order to bring back a geography of physical-political places, of trade, religious and public sociability spaces with particular interest to the shortly studied places. At the architectural scale, a typo functional catalogue of buildings will compose a geo-referenced database with geographical and chronological variants/invariants, in order to observe the transformations of Venetian buildings in Ottoman age.

The research wants to adopt an interdisciplinary perspective of comparison with nearby areas. Finally, in a context influenced by the development of tourism, it wants to support conservation strategies by providing an accessible and flexible network of knowledge to sustainable actions on the territory.

Discipline

Histoire médiévale et moderne

Domaines de recherche

Histoire urbaine ; histoire de l’architecture médiévale et moderne ; architecture islamique ; relevé et dessin de l’architecture.

Missions sur le terrain

  • Mars 2013 : mission en Crète - relevé architectural et archéologie du bâti.
  • Mai-juin 2012: mission en Crète - campagne photographique, recherche bibliographique et d'archives.
  • 2012-2013: missions à Paris - recherche bibliographique.

Cursus

  • Avril 2013 : lauréate du Prix Jeunes Chercheurs de la Fondation des Treilles.
  • Mars 2010 : Inscription à l’Ordre des Architectes du District de Bari (Italie), n. 2902.
  • Janvier 2008-Décembre 2010 : Doctorat de Recherche en Histoire de l’Art comparé, civilisations et cultures des pays méditerranéens, XXIIIe Cycle, avec une thèse ayant pour titre Rodi. La lettura della città cavalleresca e ottomana dal medioevo all’età moderna. Le relazioni artistiche tra i paesi mediterranei. Université des Etudes de Bari (Italie), Département de Langues, Lettres, Arts. Directeurs de thèse : M.S. Calò Mariani, Arch. A. Petruccioli. Date de soutenance : 27 juin 2011.
  • Octobre 2001-Juillet 2007 : Corso di Laurea Specialistica in Architettura. Ecole Polytechnique de Bari (Italie), Faculté d’Architecture. Obtention de la Laurea Specialistica in Architettura (Maîtrise en Architecture) avec une thèse ayant pour titre Dal territorio alle componenti della città di Kāshān (Iran) – Il risarcimento del tessuto urbano intra ed extra-moenia: nuova edilizia residenziale e specialistica. Directeur de thèse : Arch. A. Petruccioli. 24 juillet 2007.

Publications

https://halshs.archives-ouvertes.fr/LA3M/search/index/q/*/authIdHal_s/emma-maglio/

 

*(Ricercatore a tempo determinato Legge 240/10  art.24-A)