Andrea Brazzoduro

Position actuelle

Junior Research Fellow à Trinity College et Marie Curie Research Fellow (projet Petite guerre - Experiences and Memories of French and Algerian Veterans. Remembering the 'petite guerre' in the Aurès-Nememcha) à la faculté d'histoire de l'université d'Oxford.

Page web personnelle : https://www.trinity.ox.ac.uk/people/profiles/andrea-brazzoduro/
Courriel : andrea.brazzoduro@trinity.ox.ac.uk
 

 

Postdoctorat Labexmed - CoFund

Accueilli au laboratoire "Temps, espaces, langages. Europe méridionale, Méditerranée" (TELEMMe,UMR 7303), Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme.

Projet de recherche

La « petite guerre » des Aurès-Nememcha. Expériences et mémoires des vétérans français & algériens

Ce projet vise à aborder la guerre d’indépendance algérienne (1954-1962) dans une perspective nouvelle. Il s’agit d’articuler une histoire transnationale de la guerre, dépassant les deux récits nationaux opposés (français et algérien), pour resituer la guerre dans sa véritable dimension méditerranéenne, européenne et finalement globale. Cet objectif général est servi par une approche de microhistoire : au lieu de regarder le conflit comme un ensemble indifférencié et d’examiner ses réverbérations dans une « mémoire collective », le projet se focalise sur une région spécifique, les Aurès-Nememcha dans le sud-est de l’Algérie. Au cœur de cette enquête il y a donc les expériences et les mémoires spécifiques des vétérans français et algériens qui se sont affrontés pendant huit ans, dans cette région montagneuse peuplée de Berbères. Qui étaient ces hommes ? Quelle type de guerre étaient-ils en train de se livrer, et pourquoi ? Et cinquante ans après le cessez-le-feu, comment affrontent-ils ce passé, comment aménagent-ils leurs mémoires ?

The “petite guerre” of the Aurès-Nememcha. Experiences and Memories of French & Algerian Veterans

The present study aims to investigate the Algerian War of Independence (1954–1962) from a new perspective. It proposes to frame a transnational history of the war, going beyond both the (opposing) French and Algerian (national) narratives, to resituate the war in its Mediterranean, European, and eventually its global contexts. This general research objective, however, will be achieved by using a microhistorical approach: instead of looking at the conflict as a generic “whole” and examining its reverberations in an elusive “collective memory”, the project focuses on a specific region, the Aurès-Nememcha in the Algerian south-east. At the core of this project are the specific experiences and memories of French and Algerian veterans who fought each other for eight years in this mountainous, Berberophone area. Who were they? What kind of war were they fighting, and why? And fifty years after the ceasefire, how do the citizens of each country cope with their combat memories?

Discipline

Histoire contemporaine

Domaines de recherche

·         Histoire de la guerre franco-algérienne : Histoire de la France au xxe siècle (IVe et Ve République notamment), histoire du colonialisme et de la décolonisation, anthropologie de la violence de guerre, expériences et mémoires des combattants

·         Histoire du temps présent : « Histoire de l’après-coup », histoire des représentations et des usages sociaux du passé, histoire de la mémoire, oral history, épistémologie de l’histoire

·         théorie postcoloniale : Avec une attention particulière aux rapports entre France et Algérie, hier et aujourd’hui

Cursus

·         2011 : Doctorat en histoire, Università di Roma “La Sapienza” : Les vétérans d’Algérie et la France contemporaine. Expériences et mémoires du contingent, 1955-2010.

·         2005 : Maîtrise en histoire, Università di Roma “La Sapienza” : « Feux mal éteints ». La mémoire de la guerre d’Algérie dans la presse française. Quarante ans après, 1962-2002.

·         1999 : Baccalauréat, Liceo Giulio Cesare, Roma.

Publications

Soldati senza causa. Memorie della guerra d’Algeria, Laterza, Roma-Bari 2012.

« Il Memoriale della guerra d’Algeria. L’uso politico di un conflitto senza fine, 1962-2012 », dans Francesco Bartolini, Bruno Bonomo et Francesca Socrate (dir.), Lo spazio della storia. Studi in onore di Vittorio Vidotto, Laterza, Roma-Bari 2012.

« Postcolonial Memories of the Algerian War of Independence, 1955–2010. French Veterans and Contemporary France », dans Emmanuel Godin et Natalya Vince (dir.), France and the Mediterranean, Peter Lang, Oxford 2012, pp. 275-304.

« Le “saut du tigre dans le passé” des luttes anticoloniales. Mémoires de la révolte/Mémoires de l’oppression », dans Mohammed Harbi et Gilbert Meynier (dir.), « Printemps arabes: thawra(s) ou révolutions? », Raison présente, 46 (2012), n. 182, pp. 33-39.

« Decolonising historical thought. “Towards a minor history” », dans Alexa Døving et Nicolas Schwaller (dir.), Minority Narratives and National Memory, Unipub, HL-Senteret, Center for Studies of Holocaust and Religious Minorities, Oslo 2010, pp. 35-46.

« Il nemico interno. La guerra d’Algeria nel cinema francese »,  Passato e Presente. Rivista di storia contemporanea, 27 (2009), n. 76, pp. 127-142.

« La guerra d’Algeria nel discorso pubblico francese. Quaranta anni dopo (1962-2002) », Mondo Contemporaneo. Rivista di storia, 4 (2008), n. 10, pp. 67-93.

« L’ombra lunga della guerra. La riabilitazione del passato coloniale in Francia », Zapruder. Rivista di storia della conflittualità sociale, 5 (2007), n. 12, pp. 114-121.

« Una storia di Stato ? Leggi memoriali, religione civile, conflitto », Studi Storici. Rivista trimestrale dell’Istituto Gramsci, 47 (2006), n. 2, pp. 405-422.

 

Post-doctorants 2013
Andrea Brazzoduro