Elisabetta Rosa

Position actuelle

Depuis 2017, Elisabetta Rosa est assistante de recherche à la faculté d'architecture, d'ingénierie architecturale, d'urbanisme à l'université catholique de Louvain.

Page personnelle : https://uclouvain.academia.edu/ElisabettaRosa

Courriel : elisabetta.rosa@uclouvain.be

 

Postdoctorat LabexMed Incoming

Accueillie au laboratoire Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale-Méditerranée (TELEMMe, UMR 7303), Maison méditerranéenne des sciences de l'Homme.


PROJET DE RECHERCHE


« Habitats précaires et politiques d’aménagement urbain dans trois villes d’Europe du sud. La marginalité est-elle une ressource ? »

Ce projet de recherche porte sur la relation entre la marginalité urbaine et les politiques
d’aménagement dans les villes d’Europe méditerranéenne. La marginalité urbaine est un thème
largement traité dans le cadre des disciplines socio-spatiales avec des perspectives multiples et
différents points de vue. Pourtant, il me semble que les approches actuelles présentent
d’importantes limites, en particulier l'opposition entre marginal et non-marginal et l'identité des
dimensions sociales et spatiales de la marginalité. C’est notamment ces aspects que ce projet
s’attachera à analyser de manière critique, car finalement ils produisent une sorte de
« réification » de la marginalité qui rend impossible une lecture des relations entre marges et nonmarges ou des marges entre elles. De là, je propose de tracer une approche différente de la
marginalité à partir d’une perspective qui soutient l’idée d’une croissante interaction entre les
populations marginales et la ville. Pour ce faire, je fais l’hypothèse que la marginalité peut être
considérée comme une ressource. De quel type de ressource s’agit-il ? Qui en sont les bénéficiaires ? Quel type de défis la marginalité-comme-ressource pose aux politiques
d’aménagement urbain ? Cette hypothèse sera abordée à travers l’analyse des pratiques
habitantes des populations en condition de précarité, considérées ici comme révélatrices de la
marginalité-comme-ressource. Et cela, à travers l’analyse des conditions d’habitat précaire à
Marseille, Naples et Athènes, avec une approche comparative. L'objectif général sera donc de
mettre en évidence le « potentiel génératif » de la notion de marginalité-comme-ressource et de
montrer comment une telle analyse pourrait être utile pour la théorie et la pratique de
l’aménagement urbain.

« Marginal housing and urban planning policies in three southern European cities. Is marginality a resource? »

The main purpose of this research is to investigate the relationship between urban marginality
and urban planning in the context of Mediterranean European cities. Social and spatial disciplines
are widely covering urban marginality from different perspectives and points of view. Yet, it
seems to me that current approaches to this topic present some important limitations, including
the opposition between marginal and non-marginal and the identity of social and spatial
dimensions of marginality. Leading to a sort of reification of marginality itself, these interpretations finally make it impossible to read the relationship between marginal and nonmarginal. From this basis, I will propose a different approach to marginality, adopting a positive critical urbanism perspective that allows the identification of new possibilities, leading to the deframing of canonical knowledge and policies. I would therefore follow a perspective which
supports the idea of an increasing contamination between marginal and non-marginal, advancing
the hypothesis that marginality can be interpreted as a resource. Which kind of resource is it? For whom? In what ways does marginality-as-resource challenge the theory and practice of urban planning? Focusing on three Mediterranean European cities – Marseille, Naples and Athens – with a comparative approach, I suppose marginality-as-resource can be revealed by marginal people territorial practices. On this basis, I will re-question the concept of marginality itself and highlight the “generative potential” of the marginality-as-resource paradigm, showing how such a perspective could be useful for urban theory and planning practice.

 

DISCIPLINES

Urbanisme, Géographie urbaine


DOMAINES DE RECHERCHE

• La marginalité urbaine et les politiques d’aménagement dans les villes d’Europe Méditerranéenne
• L’habitat précaire et les pratiques habitantes des populations marginales
• Les politiques urbaines en direction des marges
• L’illégalité urbaine et l’abusivismo en Italie

 

CURSUS

• 2013 : Chercheur postdoctorant (Bourse Fernand Braudel, FMSH, Paris), accueil UMR 7324
CITERES, CNRS et Université de Tours.
• 2008-2011 : Doctorat en Aménagement du territoire et développement local (Polytechnique
de Turin). Titre de la thèse : Abusivismi et aménagement urbain. Règles, transgressions,
responsabilités. Directrice : Francesca Governa.
• 2005-2007 : Chercheur junior auprès de l’Observatoire Villes Durables (Osservatorio Città
Sostenibili), Laboratoire Interdépartemental de Sciences, Projet et Politiques du Territoire (DIST), Polytechnique de Turin
• 1999-2004 : Maitrise en Architecture (Polytechnique de Turin).

 

ACTIVITES DE RECHERCHE

• Membre associé de l'UMR 7324 CITERES – EMAM, CNRS et Université de Tours.

 

PUBLICATIONS

CHAPITRES DE LIVRE:

“Portfolio III. Progetti dello spazio pubblico“. In Bocco, A. (dir.). Qui è ora. Spazio pubblico e
tempo sociale come leve della cittadinanza attiva, Atti del convegno. Macerata: Quodlibet
Studio, 2012.
L'esperienza di un convegno interdottorato”. In Albano, R., Confienza, E., Cotella, G. et E.
Rosa (dir.). Territori di ricerca, ricerche di territorio. Firenze: Alinea, 2009. Avec R. Albano, E.
Confienza, G. Cotella.

COLLABORATION A L’EDITION

Qui è ora. Spazio pubblico e tempo sociale come leve della cittadinanza attiva, Atti del convegno.
Macerata: Quodlibet Studio, 2012.

Co-EDITEUR

Territori di ricerca, ricerche di territorio. Firenze: Alinea, 2009. Avec R. Albano, E. Confienza, G.
Cotella.


ARTICLES :

« Espacios marginales y marginalidad habitacional ». Revista de Arquitectura n. 250, Sociedad Central de Arquitectos de Buenos Aires, 2013, p. 110-115.
- « Regole e trasgressioni nella città abusiva. Un altro punto di vista ». Sociologia del diritto, 1, p. 37-52.
- « Le trasgressioni delle regole. Un altro punto di vista ». Territorio, 62, p. 152-155.

CONFÉRENCES, SÉMINAIRES ET COLLOQUES :

« Le travail de récupération des déchets comme rapport à la ville: entre marginalité et intégration », avec Claudia Cirelli. XIV Journées Internationales de Sociologie du Travail, CLERSE-CNRS Université de Lille 1, Lille, 17-19 juin 2014.
« Crise du logement et réponses « par le bas ». Résistance ou résilience ? Le cas de Turin ». 7èmes Rencontres franco-italiennes de géographie sociale Penser la fabrique de la ville en temps de crises. Tours, 16-17 juin 2014.
« Les politiques urbaines et l’habitat précaire des migrants Roms en Italie. L’exemple de Turin ».
Workshop ANR/MARGES Politiques urbaines et production des inégalités socio-spatiales en
Méditerranée à l’heure néolibérale. Tunis, 28-29 mars 2014.
« Marginalité-comme-ressource, intégration, exclusion. Réflexions à partir des pratiques
habitantes des migrants Roms en situation précaire ». Workshop GDRI Margmed Les marges
urbaines en question. Catégorisations, qualifications. Tours, 9-10 janvier 2014.
« Roma Migrants and Urban Planning and Policy. Marginality as Resource? The Case of Turin ».
Workshop The Changing Italian Cities. Emerging Imbalances and Conflicts. Gran Sasso
Sciences Institute, L’Aquila, 10-11 décembre 2013.
« Entre mobilité et ancrage. Rom migrants et marginalités socio-spatiales à Turin ». Colloque
franco-italien: Dedans et dehors. Mobilités internationales et dynamique des territoires en
Italie, avec Francesca Governa. Rome, 21 novembre 2013.
« L’habitat temporaire des Roms migrants entre mobilité et ancrage, expulsion, contrôle et
intégration, à travers les cas de Marseille et de Turin ». Colloque Actualité de l’habitat temporaire. Montpellier, 10-12 octobre 2013.
« Le rôle des espaces marginalisés dans les trajectoires d’habitat des ‘Roms migrants’: quelle
ressource ? Les cas de Turin ». Journée d’étude Marges créatrices, marges rejetées. XXe- XXIe
siècles, Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines CulturHisto 2013. Université
de Saint-Quentin-en-Yvelines, 29 mai 2013.
« Les espaces marginalisés dans les trajectoires d’habitat des migrants en situation précaire :
quelle ressource ? Le cas de Turin ». Séminaire de démarrage du projet ANR / MARGES.
Université de Tours, 14-15 mars 2013.
« Yet, cities are showing resilience (why?) ». City Reformers Group Meeting, organizzato dal
Research Institute for Regional and Urban Development. Berlin, 10 octobre 2012.
« Tra regole e trasgressioni. Il caso di Pianura, Napoli ». XXXIII Conferenza Scientifica
dell’Associazione Italiana di Scienze Regionali (AISRe). Rome, 14 septembre 2012.
« Il modello SLoT. Descrizione e possibilità di applicazione per l’analisi di realtà territoriali ».
Colloquio scientifico sull’impresa sociale, VI edizione. Università degli Studi di Brescia, 25 mai
2012.
« Il Paese che non c’è. Ripartire dai “margini”, un ruolo possibile per i dis-abitati di ieri e di oggi ». Journée d’étude L’altro volto dell’Italia, esempi virtuosi. Milan, 1 avril 2012.
« Regole e trasgressioni nella città abusiva. Un altro possibile punto di vista ». Seminario filosofico internazionale Sant’Alberto di Butrio. Università degli Studi di Pavia, 25 novembre 2011.
« tYps – tell your public space. Un concorso, una ricerca, una campagna », avec Raffaella Valente. Biennale dello spazio pubblico. Roma, 12-14 mai 2011.
« Abusivismo e pianificazione territoriale. Alcune chiavi di lettura in una prospettiva etica ».
Conferenza Nazionale Società Italiana degli Urbanisti (SIU). Rome, 25-27 février 2010.

Post-doctorants 2014
Elisabetta Rosa