Musa SROOR

Musa Sroor

Musa Sroor

Historien

Associate Professor à Université de Birzeit, Palestine

Chercheur invité LabexMed au laboratoire TELEMMe du 1er février au 31 mars 2019

 

Domaine de recherche

Musa Sroor a obtenu son doctorat en 2005 à l'Université Aix-Marseille en France sous la direction de Randi Deguilhem. Depuis lors, il est ‘Associate Professor’ à l’Université Birzeit - Palestine, où il enseigne l’histoire contemporaine. Il était le directeur du département d’histoire et d’archéologie de l’Université de Birzeit et directeur du programme de Master  en histoire  entre 2007-2011 et 2015-2018. Ses recherches concernent l’histoire du proche orient et notamment  l'histoire socio-économique et Juridique de Jérusalem pendant la période ottomane, et la question des waqfs.

Projet de recherche au laboratoire TELEMME dans le cadre de LabexMed

La naissance et l’évolution de la pensée politique des élites et des savants religieux du proche orient durant la période ottomane :

D’après les travaux publiés concernant la domination ottomane en l’Orient, les habitants de cette région ont accepté la présence ottomane et que le  malentendu entre les arabes et les ottomans n’est pas déclenché avant du XIX siècle, comme l’impacte de la politique des reformes ottomanes (Tanzîmât). Ainsi que les écrits des nationalistes et des historiens confirme que la pensée politique des savants de l’Orient est née à la deuxième  moitié dix-neuvième siècle, sous l’influence de la pensé européenne, en particulier les idéaux et les principes de la révolution française Ainsi que grâce à la nouvelle politique ottomanes vis-à-vis  le système éducatifs qui nommé par les historiens par (Secularisation) contre un système traditionnelle basé en des écoles coraniques (Madrasas). Ce système qui à produis les savants religieux dans tout les territoires ottomanes jusqu’à la période des réformes (1839-1878).     

En revenant aux sources de première main comme les biographies, mémoires et les journaux de la période – comme : al- Muqatam, al-Manâr, Sûriiya, al-Bâshîr, Filastîn, al-Karmil etc,- on constate qu’il y avait un sentiment national et pensée politique chez les élites et les savants religieux de la région de la Gand Syrie dès l’arrivée des ottomans en 16ème siècle, sous forme des conseils (Nassîhâ)  politiques aux sultans.

La problématique de ce projet se fixe sur les questions suivantes :

Comment la pensée politique des élites religieuses est née et évolué pendant les trois siècles de la domination ottomane ?

Comment ils ont traité la présence ottomane  et ils ont exprimé leurs attitudes au niveau politique ?

Quelle était la réaction des ottomans vis-à-vis ces attitudes ?

De quelles classes socio-économiques et intellectuelles sont venues ces élites et savants ?

L’objet de ce projet vise d’étudier quel était au juste les raisons et les conditions historiques de la naissance de la pensée politique chez l’élite du Grand Syrie ; et de déterminer le style de l’activité politique commencé par des conseils et des activités politiques, et construire des parties politiques et terminés par des révoltes.   

Publications récentes

2018    “Al-Siyyast al-khârijjiyya al-faransiyya tujâh awqâf al-maghâriba fî al-quds” ; (The French foreign

                policy towards the Magribine waqfs of Jerusalem ), in Jerusalem waqfs, Jerusalem. Pp.  320-

                 340. (in Arabic).

2018     “The Waqf and Building the Cities: The Old City of Jerusalem as a Case Study”. in  Comparative

                 Study of the Waqf from the East: Dynamism of Norm and Practices in Religious and Familial

                Donations. Tokyo, Japan: Toyo Bunko, Oriental Library. Chapter II.

2017-8     “Le contentieux franco-israélien à propos des biens waqfs maghrébins à Jérusalem 1948-1962’’, Annuaire Droit et Religions, Université d’Aix-Marseille, vol. 9, 2017-2018. Pp. 25-45

2017          “The Question of the Privatization of Jerusalem Waqf Land: The Land of   Bethlehem and Beit-Jala as a Case Study since 1950”, Bulletin of Palestine Studies, Issue 2, Winter 2017.  Pp. 76-102

2017 “ La propriété immobilière des femmes musulmanes de Jérusalem(1831-1841) : entre la reconnaissance et la spoliation”, HAWWA : Journal of Women of the Middle East and the Islamic World, Brill, Leiden, n° 15/ 2017. Pp. 31-50

2016          “Les waqfs chrériens et juifs à Jérusalem aux XIXe siècle : étude analytique, critique et comparative’’, in Sabine Saliba (ed.), Les fondations pieuses waqfs chez les chrétiens et les juifs : du moyen âge à nos jours, Paris : Geuthner. Pp. 215-33

Conférences

12 février 2019, 10h : 30 – 12h :30. “La Palestine, une question ?: Retour sur les écrits des ulémas du proche orient au début du 20ème siècle“. IREMAM : Séminaire de recherche : « Spatialités et temporalités palestiniennes, MMSH, salle André Raymonde. Aix-Maeseille Université.

21 mars 2019, 14h00 – 16h00. “ Femme, droit de proprité et usage de waqf à Jérusalem à la fin de l’époque ottomane“ . Les Jeudis du genre AMU : Séminaire de recherche interdisciplinaire, Site Schuman Maison de la Recherche, Aix-Marseille Université.