Emilie van Opstall

Emilie van Opstall est maître de conférences en langue et littérature grecques anciennes à la Vrije Universiteit Amsterdam (Pays-Bas), spécialisée en poésie de l'Antiquité tardive et byzantine. Elle a soutenu sa thèse en 2006 sur un poète byzantin du Xe siècle, Jean Géomètre (cum laude). Sa thèse a été publiée chez Brill sous le titre Jean Géomètre. Poèmes en hexamètres et en distiques élégiaques. Edition, traduction, commentaire (Leiden 2008). Emilie van Opstall fait partie du comité d’édition du CFHB (Corpus Fontium Historiae Byzantinae, http://www.oeaw.ac.at/byzanz/cfhb_main.htm) et est secrétaire du comité néerlandais de l’AIEB (Association Internationale des Etudes Byzantines, http://www.byzantijnsestudiesnederland.nl). Elle est chercheuse invitée dans le cadre du Labexmed et rattachée au Centre Paul-Albert Février du 25 avril au 26 juin 2013.

Domaine de recherche

Emilie van Opstall prépare actuellement un projet interdisciplinaire, intitulé « Les espaces sacrés dans l’antiquité et au Moyen-Age – une archéologie de l’expérience ». Ce projet porte sur les espaces sacrés dans l’antiquité et au Moyen Age et associe étroitement philologie, archéologie, histoire de l’art et des religions. Le but de ce projet est d’incorporer les « expériences racontées » dans l’étude des espaces sacrés pour promouvoir une approche littéraire d’un thème qui est resté  jusqu’ici principalement du domaine de l’archéologie, de l’histoire de l’art, de la théologie et des sciences sociales.

 

Projet de recherche au LabexMed/CPAF

Une personne qui entre dans un espace sacré peut avoir l’impression de faire l’expérience du ‘sublime’ et de rentrer en contact avec une présence divine. La transition du monde profane au monde sacré implique un passage liminal. Dans les sanctuaires, ce passage est marqué par des portes aux différents niveaux : les portails dans une enceinte, les portes extérieures d’un temple ou d’une église, les portes intérieures d’une cella ou sancta sanctorum. Païens et chrétiens ont cherché de capturer leurs perceptions de ces transitions dans la littérature, en dévoilant leurs sensations, émotions et idées.

Le projet actuel vise à élucider le passage liminal durant l’Antiquité tardive (IVe-VIIIe siècles), une période clef pendant laquelle les paradigmes culturels changent à cause de la christianisation. Une personne qui entrait dans un sanctuaire païen ou chrétien, qui voyait-elle, entendait-elle, sentait-elle? Qui était exclu à la porte, qui pouvait entrer ? Quelle était la signification symbolique de la porte ? Pendant l’Antiquité tardive, quelles continuités et quels changements peut-on trouver dans l’expérience liminale qu’implique le fait de traverser une porte ?

Le projet rejoint plusieurs des domaines d’études du CPAF où différents chercheurs travaillent actuellement sur la question des espaces sacrés tant du point de vue de l’histoire des religions que de celui des descriptions architecturales. L’apport d’Emilie van Opstall s’inscrit dans le cadre de l’atelier thématique de recherche interdisciplinaire « Patrimoines : enjeux, pratiques représentations » du LabexMed. Elle assura la mise en relation et la coordination de réseaux de recherche sur les lieux de culte.

Séminaires

 Un séminaire interdisciplinaire, intitulé ‘La porte du sanctuaire: espace de transition’, mardi 11 juin de 17h-19h  (MMSH, salle 279), en collaboration avec Christian Boudignon, maître de conférences de langue et littérature grecques, CPAF. Ce séminaire regroupe des spécialistes (historiens de la littérature, archéologues, historiens de l’art, historiens des religions), qui sont invités à discuter des différents aspects et fonctions de la porte du sanctuaire pendant l’Antiquité tardive en milieu grec: aspect matériel, fonctions anthropologiques, sociologiques et liturgiques, valeurs symboliques, etc.

 Une session de travail interdisciplinaire sur l’expérience du passages des portes d’une église par un fidèle de l’Antiquité tardive,  le 28 juin de 9.30h-12.30h (MMSH, salle 279), dont le but est de préparer un article interdisciplinaire sur le sujet du séminaire  décrit ci-dessus.

Demande de bourse

Une demande de bourse dans le cadre du ‘Programme Van Gogh 2014’ (cf. les sites http://www.campusfrance.org/fr/vangogh  et http://frnl.eu/programmevangogh/?cid=52&faq_id=49 ) a été soumise le 9 juin en collaboration avec Pierluigi Lanfranchi, pour organiser une conférence internationale à la Vrije Universiteit Amsterdam au mois de décembre 2014, sur le thème de ‘la porte du sanctuaire pendant l’antiquité tardive’. Y seront ajoutés deux aspects : l’un temporel - les portes de sanctuaires païens des premièrs siècles de notre ère, et l’autre géographique - les portes de sanctuaires en l’Occident latin. Quatre chercheurs français, quatre chercheurs néerlandais et deux chercheurs d’autres pays y participeront (doctorants, maîtres de conférences, professeurs). Les participants de la MMSH seront : Christian Boudignon, Pierluigi Lanfranchi, Gaëlle Herbert de la Portbarré-Viard, Anna Chok. Les résultats du concours seront publiés au mois d’octobre 2014.

Chercheurs invités 2013
Emilie van Opstall