Frédéric Volpi

​F. Volpi est senior lecturer en relations internationales à l’université de St Andrews. Il dirige également l’Institut d’Etudes du Moyen Orient dans cette même université. Il a complété son doctorat à l’Université de Cambridge en sciences sociales et politiques (2000). 

Domaine de recherche 

Les recherches de R. Hernandez-Leon se sont articulées autour de deux axes. Le premier axe porte sur la manière dont la transition du Mexique, passé d’une industrie de substitution des importations à une industrie d’exportation, a déclenché de nouveaux flux migratoires des zones urbaines du pays vers les États-Unis. Le second axe des recherches de Ruben Hernandez León traite des nouvelles destinations de l'immigration mexicaine dans le Sud des Etats-Unis. Les recherches actuelles de Ruben Hernandez León portent sur l'industrie de la migration dans une perspective mondiale. Dans ce projet, il cherche à approfondir la conceptualisation de l'industrie de la migration dans le domaine des études sur la migration et la globalisation, en puisant dans de multiples études de cas et en adoptant une perspective résolument comparative. 

 

Projet de recherche à l'IREMAM dans le cadre de LabexMed

Le projet de recherche de F. Volpi pendant son séjour en tant que chercheur invité porte sur le thème :

“Révolutions démocratiques et résilience autoritaire en Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Libye, Tunisie) : Révolutions, mouvements sociaux et processus de recadrage nationaux et internationaux”

Ce projet a pour but de réaliser un ouvrage collectif qui réunira sur le thème du printemps arabe chercheurs britanniques du réseau CASAW-MECACS (Universités d’Edinbourg et de St-Andrews), chercheurs français de l’IREMAM, ainsi que des collègues nord-africains. Le rôle de l’IREMAM sera central dans la réalisation de cet d’ouvrage collectif puisque l’une des originalités de cette recherche est de mettre en avant les débats (inter)disciplinaires et les différentes perspectives sur le printemps arabe proposés dans les contextes anglo-saxons et francophones. Bien que les paramètres généraux de ces débats soient similaires d’un point de vue épistémique, d’approches de la politique comparée et de la sociologie politique et historique, il y a des sous-débats et des priorités distinctes dans chaque cas. L’intérêt d’un tel ouvrage collectif serait donc non seulement d’explorer les nouvelles dynamiques initiées par le printemps arabe à travers le travail de spécialistes mais aussi de proposer une réflexion interdisciplinaire sur les méthodes et approches de la région qui s’appuie sur les débats préexistants dans différent milieux académiques. Ce dernier élément permet en effet d’engager un effort de synthèse pour mettre en relation des auteurs et des approches qui pourraient autrement ne jamais se rencontrer. 

Conférence

  •  Révolutions démocratiques et résilience autoritaire en Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Libye, Tunisie) : Révolutions, mouvements sociaux et processus de recadrage nationaux et internationaux
    19 mars 2013, 14h MMSH salle 101.

Publications (liste sélective)

Ouvrages (seul auteur)

Democratic Revolutions & Authoritarian Resilience in North Africa (sous contrat, due 2013).

Political Islam Observed: Disciplinary Perspectives. Columbia University Press/Hust, 2010.

Islam and Democracy: The Failure of Dialogue in Algeria. Pluto Press, 2003.

Direction d’ouvrages

Political Civility in the Middle East. Routledge, 2011.

Political Islam: A Critical Reader. Routledge, 2010.

Democratization in the Muslim World: Changing Patterns of Authority and Power (avec F. Cavatorta). Routledge, 2007.

Transnational Islam and Regional Security: Cooperation and Diversity between Europe and North Africa. Routledge, 2006.

Chercheurs invités 2013
Frédéric Volpi