Suivi des projets amorces

Un dialogue avec les chercheurs

Les porteurs de projets amorces sont invités par l'OPI à présenter leurs démarches pour construire une collaboration interdisciplinaire au cours d’ateliers interdisciplinaires. À cette occasion, les porteurs de projets présentent leurs avancées et leurs difficultés dans le dialogue entre disciplines.

Les membres de l’OPI animent également la réunion de restitution des projets amorces où sont exposés leurs résultats finaux. Ils prennent également connaissance des rapports d’activités des projets, qui sont ensuite analysés conjointement en atelier.

Cet accompagnement permet aux membres de l’OPI d’avoir un retour d’expérience sur les projets amorces et d’apprécier l’efficacité des dispositifs pour le développement de collaborations interdisciplinaires au sein de LabexMed.

Pour faire évoluer le dispositif des projets amorces ...

En 2014, l’équipe de l'OPI s’est attachée à faire évoluer le dispositif des projets amorces vers plus d’interdisciplinarité. Ainsi, il a été proposé de modifier le texte de l’appel à projet amorce en fixant comme objectifs « la  définition d’une question commune et la constitution d’une équipe pour la traiter ». 

Deux phases dans le déroulement des projets sont distinguées : une phase « projet » de 18 mois pour répondre aux objectifs et une phase d’accompagnement par l’équipe administrative de LabexMed pour répondre à un autre AAP pour les projets qui auront passé la première phase avec succès.

L’appel à projet amorce ainsi modifié a été lancé en décembre 2014 pour la quatrième vague (2015-2016).

 ... et les axes de recherche de LabexMed.

En 2015, l’évaluation du rapport à mi-parcours et les échanges avec le jury international ont souligné la qualité de la démarche interdisciplinaire de LabexMed. Le jury a invité les membres de LabexMed à mener une réflexion sur la Méditerranée construite par les savoirs.

Par ailleurs, les recommandations des experts convoqués par le Comité d’Orientation Stratégique d’Aix-Marseille Université, ainsi que celles des experts internationaux qui ont participé à l’évaluation de la Fondation A*MIDEX, vont également dans le sens d’une internationalisation accrue de la recherche et de la place privilégiée à donner à la Méditerranée dans ce domaine.

Ainsi, une réflexion collective sur les axes de recherche de LabexMed a été menée en 2016 pour définir les orientations thématiques à privilégier, dans la perspective de l’après 2019. Elle a été conduite en parallèle de la définition des nouveaux contrats quinquennaux des unités de recherche partenaires.

La première proposition a été de poursuivre les études sur la Méditerranée comme observatoire des sociétés et des cultures. Toutefois, la Méditerranée devient le centre du questionnement de recherche : Comment repenser la Méditerranée aujourd’hui ?

Les projets soutenus par LabexMed doivent désormais situer leurs apports en matière de construction ou de déconstruction de l’objet « Méditerranée ».

L’objet « Méditerranée » pourra être étudié au travers de trois axes de recherche :

  • A. Processus socio-économiques, politiques et juridiques.
  • B. Processus culturels et dynamiques patrimoniales. Circulation des savoirs et des objets.
  • C. Dynamiques territoriales et interactions hommes-milieux.

 

Suivi des projets amorces